“La mélancolie est le plus légitime de tous les tons poétiques.”
(Edgar Allan Poe, Genèse d’un poème)

 

 

Melancholya

A la toute base, c’est de photographie dont il s’agit.

Mais en réalité, mes pratiques sont diverses et variées. Je m’intéresse à beaucoup (trop) de choses, tandis que beaucoup d’autres me rebutent.

Ce sont essentiellement les pratiques artistiques, artisanales, manuelles qui m’attirent et que j’expérimente.
La photographie est la discipline qui me suit depuis mes 15 ans.
L’écriture, c’est depuis mes 10 ans.
La cuisine, depuis quelques années seulement, bien que des bribes se faisaient déjà sentir dès mon enfance. L’art et le patrimoine, depuis mes 7 ans.
A cela ce sont ajoutées le goût pour la nature, pour les travaux d’aiguilles, pour la teinture végétale, pour la botanique et la phytothérapie, l’art de la calligraphie et le dessin.
De plus, j’ai toujours été de nature sombre, introvertie avec une attirance profonde pour les objets et les savoir-faire anciens.
Alors bien sûr, c’est un peu de tout cela que l’on retrouve dans mes travaux.
A la fois photographe, poète, artiste, cuisinière, antiquaire et créatrice artisanales, j’aime avoir des pratiques variées reliées par un univers commun : un univers mélancolique, sombre, en clair-obscur, avec ses diverses états d’âmes, en image et à l’écrit, en prose ou en vers, et marqué par la nostalgie de l’ancien.
J’aime explorer l’art de vivre à l’ancienne et l’incorporer dans mon quotidien, dans mes créations. J’aime qu’il côtoie avec anachronisme notre vie moderne. C’est comme une sorte de retour à l’essentiel, un retour aux origines délaissées. 

Vous l’aurez surement compris, au vu de la diversité de ces pratiques, ce que j’aime, c’est APPRENDRE et CREER. Alors j’ai décidé d’en faire mon métier. J’apprends pour ensuite transmettre, enseigner, partager toutes ces choses que j’aime faire. Et la première : c’est la photographie couplée à la cuisine.

Je vous propose donc de vous initier à l’art de la photographie culinaire suivant le style de j’ai développé au fil de ma pratique. 

Pour cela, je crée des formations en ligne et propose des accompagnements personnalisés. 
Je propose également du contenu gratuit à travers des mails que j’envoie à mes abonnés et dans laquelle sont donnés quelques conseils et astuces à ce sujet. SI cela vous intéresse, vous pouvez vous abonner ici.
Aussi, afin de vous montrer en images les coulisses de mes shootings photo, j’ai créé une chaîne Youtube entièrement dédiée à la pratique photographique. 
Puis viendra s’ajouter un e-shop où mes diverses créations artistiques et artisanales seront en ventes (tirages photographiques, cartes-recettes, vaisselle et autres accessoires anciens, créations de travaux d’aiguilles,…). Toutes ces choses sont liées par l’univers que j’ai créé et que je développe à travers mon carnet de recette illustrées, mon blog culinaire « La Faim Est Proche ». La Faim Est Proche, ce n’est rien d’autre que le monde qui vit dans ma tête, dans mon cœur et dans lequel j’aimerais vivre, aux côtés de ces personnages que je crée au fil des recettes, à travers des anecdotes, des états-d’âmes, des moments de vie. Je parle du concept et de l’univers de La Faim Est Proche dans cette page. Ce carnet de recette numérique s’accompagne également d’une chaîne Youtube qui lui est propre(répondant au même nom « La Faim Est Proche ») où quelques recettes s’animent en vidéo.

Bien sûr, je ne limite pas non plus mon activité et mes pratiques à cela. S’il vous vient l’envie de réaliser un projet pour lequel vous souhaiteriez faire appel à mes savoir-faire, je serais ravie que l’on en discute.
Pour cela, n’hésitez pas à me contacter à l’adresse suivante : contact@melancholya.com ou via mon formulaire de contact.

Peut-être vous posez-vous encore cette question : pourquoi Melancholya ?
Melancholya est un nom d’artiste traduisant à la fois le style mélancolique de mes diverses créations, de mon univers, de mes histoires, mais faisant également référence à mon vrai prénom : Mélanie. Melancholya et Mélanie possèdent la même racine issue du mot grec « melanos » signifiant « le sombre, le noir ». Alors au vu des ambiances qui m’attirent, « Melancholya » semblait être le nom tout indiqué pour chapeauter mes créations.

Pourquoi avoir choisi un pseudonyme ? Simplement par souci de cohérence avec mon travail artistique. C’est un tout et Melancholya, mon personnage, en fait partie.
Et parce que j’aime la poésie, les cohérences et les connexions entre chaque chose.
Finalement, le hasard n’existe pas.

En espérant que ce voyage vous soit agréable.
Melancholya